Prouvé : quand on tombe amoureux, on perd deux amis

UNLe rêve que chantait Roberto Carlos dans les années 70, celui d’avoir un million d’amis, est devenu impossible après la pandémie. Même le 150 du célèbre numéro de Dunbar était « en attente ». En 1992, l’anthropologue Robin Dunbar a déterminé que 150 personnes ceux auxquels on peut pleinement s’identifier. Elle est devenue une figure de référence tant pour la gestion des réseaux sociaux que pour l’organisation des espaces de travail.

Il faut environ 200 heures d’investissement sur quelques mois pour passer du statut d’étranger à celui de bon ami.

Et c’est toujours valable. Mais désormais, le « nouveau nombre de Dunbar » est 5, le nombre de relations intimes qu’un individu peut entretenir, comme le détaille l’anthropologue dans son livre, Amis : comprendre le pouvoir de notre relation la plus importante (« Amis : comprendre le pouvoir de nos relations les plus importantes »). Ces cinq amis proches sont ceux avec qui nous passons 40 % de notre temps à socialiser. Et c’est un cercle qui a été décisif pour notre santé mentale.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *